mercredi 18 janvier 2012

Leonardo: l'atelier du grand Verrocchio - Tome 1 - de Matthieu Legault

Leonardo: l'atelier du grand Verrocchio - Tome 1, Matthieu Legault, Les éditeurs réunis, 2011, 251p.

Quatrième de couverture
Leonardo da Vinci est un jeune inventeur de la Renaissance, brillant, téméraire et, parfois, un peu malchanceux...
À la suite d'un accident avec un véhicule volant de sa création, il est envoyé par son père à Florence pour étudier à l'atelier du grand artiste Verrocchio. Leonardo découvre alors un univers de compétition auquel il n'est pas habitué : tous les élèves du maître sont résolus à se faire un nom. Un de ses camarades de classe, le peintre de talent Sandro Botticelli, se montre particulièrement hostile à son égard. Heureusement, l'inventeur rencontre aussi Vito et Vera, qui deviendront ses fidèles alliés.
Le trio inséparable cherchera alors à découvrir le secret du mystérieux Warress Ferrazini, un inquiétant professeur d'alchimie qui semble cacher quelque chose. Mais avant tout, Leonardo devra démasquer l'infâme saboteur qui s'applique à faire échouer le jeune génie...

La jeunesse d'un inventeur
Il y a de ces romans qui font voyager par-delà les mers, par-delà les montagnes, si loin que l'aventure devient le moteur même de l'histoire. La transcendance des mots amène un monde de liberté et de terres sauvages si différent du nôtre qu'on accepte le périple textuel avec plaisir. On ne sait jamais qui on rencontrera au détour d'un chemin : flibustier, sorcière, chevalier, saltimbanque, créature elfique, monstre... Leonardo: l'atelier du grand Verrocchio est un livre de ce type. Grâce à ce récit, j'ai été transporté de ma chambre vers la première Renaissance italienne, au milieu des humanistes et des inventeurs, des grands peintres et des explorateurs. J'y ai rencontré Léonard de Vinci, Sandro Botticelli, Le Verrocchio, Laurent de Médicis et, même, Christophe Colomb. Ce roman présente à la fois un récit fictif et une reconstitution historique : l'adolescence de Léonard de Vinci et ses études dans l'atelier d'art du grand Verrocchio. S'il est vrai que Leonardo a bel et bien étudié auprès du maître, les aventures présentent dans ce livre sont de délicieuses visions d'écrivain. Leonardo sera malgré lui piégé au cour d'une histoire de complots et d'alchimie, de compétition féroce et d'amitié.

Écrit avec une grande adresse, je dois dire que le registre du vocabulaire est assez élevé pour la catégorie d'âge, ce qui est une bonne chose en soi. Les adolescents ne sont pas pris pour des imbéciles. Ils sont plutôt tirés vers le haut et poussés à se surpasser dans leur lecture. J'admire les romans jeunesse qui respectent leur public cible, et font fi de la condescendance envers les écrits pour les enfants et les adolescents que l'on retrouve trop souvent à mon goût dans le monde littéraire.

En fait, le seul défaut que je trouve au livre est assez subjectif puisque j'ai trouvé les premiers chapitres trop lents. Je ne suis vraiment entrée dans la lecture qu'au moment de l'arrivée de Leonardo à l'atelier, là où tout devient intéressant, là où mon imagination me servait de passerelle à l'observation de chaque petit détail : les odeurs, les couleurs, les textures, les saveurs. Une expérience sensorielle qui m'a charmée au fil des pages, créée par la plume habile de Matthieu Legault.
Je n'en dis pas plus, et vous conseille ce roman jeunesse d'une grande qualité, tant pour les adolescents que pour les adultes. Tenterez-vous le voyage?

Extrait
— Bonjour à tous !

Il portait, comme toujours, sa toge noire et un bonnet de la même couleur. L'homme dans la trentaine avait les traits profonds et les pommettes creuses. Sa simple vue incitait au respect. Son regard réfléchi laissait entrevoir une sagesse que bien peu d'hommes atteignaient. Le maître se rendit jusqu'à la table et rabattit une petite section de celle-ci pour entrer à l'intérieur du cercle.

— Bon ! Commençons sans plus attendre, déclara le professeur. J'espère que tout le monde est en forme.

Liens
Le blogue de Matthieu Legault

9 commentaires:

matthieu a dit…

Oh merci, c'est une bonne critique, c'est encourageant ;)

Et pendant qu'on en parle... le 4 sortait aujourd'hui en librairie :P hehe

Mascha a dit…

J'ai tenté de faire une appréciation constructive, mais qui parlait aussi de mon ressenti de lecture, en toute modestie. Tant mieux si tu as apprécié, hihi. ^^

Chic pour le tome 4! Je ne sais pas ce que ça fait de savoir qu'un de ses livres sort en librairie, mais ce doit être un chouette sentiment! :)

matthieu a dit…

C'est fort agréable en effet :)
C'est un beau rêve qui se réalise, disons.

Mascha a dit…

Je l'imagine bien! :)

Natacha (Tachas) a dit…

L'histoire à l'air bien mais malheureusement je ne suis pas friande de Leonard de Vinci ! Je suis étudiante en histoire de l'art mais j'ai du mal avec ce peintre ! Peut être que ce livre va me faire apprécier le peintre ? Je ne sais pas

Allie a dit…

Ravie que ça t'ai plu! :) moi aussi ça m'a fait voyager!

Mascha a dit…

Natacha : je ne peux pas te répondre, puisque chaque goût, mais aussi chaque surprise, dépendent des différents individus! ;)
Le mieux, c'est de le lire pour te faire ta propre opinion, hihi. ;)

Merci de ton commentaire! :)

Mascha a dit…

Allie : Je vais t'avouer un truc : c'est ton avis sur ton blogue qui m'a fait découvrir et donné envie de lire ce roman, huhu. ^^

Merci pour ton commentaire! :)

Anonyme a dit…

Merce grace a votre livre jai pu ecrire un texte argumentatif dessus